Midi Libre : « Sandy Lochu, tenniswoman, fait carrière à New York »

Article publié dans le Midi Libre du 12 février 2018 sur l’aventure de Sandy Lochu, une joueuse de tennis que nous avions placée en 2014.

« Je suis partie aux États-Unis en janvier 2014. C’était effrayant, mais excitant de partir dans un pays où je ne connaissais personne et pas la langue. Quand j’y repense, c’est la meilleure décision que j’ai prise. Le début a été difficile, car je ne comprenais pas bien l’anglais. Mon rythme de vie a complètement changé. J’avais des entraînements de tennis tous les jours à 5 h 30, puis classe, puis encore entraînement ; soit minimum 4 heures par jour en plus des entraînements, physiques et avec minimum un ou deux matches par équipe par semaine. »

Ancienne élève du collège et des écoles maternelle et élémentaire de la commune, Sandy Lochu vient d’obtenir le bachelor mass communication après trois ans d’études à la Savannah State University et un passage à l’université de Monroe en Louisiane, effectuées grâce à une bourse. Sportive accomplie, elle pratique le tennis et a participé à la première division du pays. « Je suis partie là-bas dans le but de progresser tennistiquement et d’obtenir un diplôme. Les infrastructures pour les sportifs sont énormes et nous, les athlètes, sommes considérés comme des professionnels au sein de l’université. Tout notre équipement est fourni. Nos entraînements, nos déplacements, nos repas, notre hébergement et nos études sont financés. J’ai vécu un rêve éveillé pendant quatre ans à parcourir les États-Unis pour jouer au tennis. »

Un bonheur n’arrivant jamais seul, à 22 ans, Sandy a aussi obtenu un permis de travail pour un an, car son diplôme lui a ouvert les portes de l’académie de tennis, créée à New York, par le célèbre joueur John McEnroe, où elle entraîne les jeunes qui visent le haut niveau et aussi des adultes. « J’ai toujours voulu être professeur de tennis, et commencer ma carrière ici est incroyable ! C’est grâce à ma famille que j’en suis là aujourd’hui. Ils m’ont toujours soutenue dans mon projet et ont cru en mes rêves. Je leur dois beaucoup. » Douée dans la discipline, la Néonew yorkaise a fait rebondir ses premières balles avec Thomas Sisteron au Tennis-Club de la route de Célas, puis au Tennis-Club des Hauts de Nîmes et à l’ITC excellence, avec Yannick Dumas.

Après avoir été ramasseur de balles au tournoi Roland-Garros de Paris, elle est y maintenant coach des jeunes et y sera présente en mai, puis retournera à New York, sans oublier de faire un petit crochet par Salindres.

SOURCES

🌐 article : Midi Libre
📸 photo by : Savannah State University Athletics

Bourse sportive TENNIS USA

Tu es intéressé(e) pour jouer au tennis en université américaine et tu souhaites postuler pour une bourse sportive aux états-unis ?

Publications similaires

Préférences de confidentialité
When you visit our website, it may store information through your browser from specific services, usually in form of cookies. Here you can change your privacy preferences. Please note that blocking some types of cookies may impact your experience on our website and the services we offer.